Tabac, femme et pilule : un ménage à trois explosif


0
0
0
0
0
or copy the link

Jeune, encore au lycée, vous aviez succombé au vice sournois de la cigarette. Depuis, rien n’y fait pour vous permettre d’arrêter, pas même les images chocs sur tous les paquets ou le fait de savoir que chaque cigarette contient des milliers de substances nocives. Pourtant, les femmes sont beaucoup plus à risque de contracter une maladie cardio-vasculaire qu’un cancer et la pilule contraceptive multiplie ce risque par trois, surtout après l’âge de 35 ans.

En effet, le tabac est dangereux sur le long terme pour les artères et les veines qui vieillissent, comme le reste de l’organisme, et se fragilisent de plus en plus. En associant les oestrogènes contenus dans certaines pilules, le mélange devient dangereux sur des artères déjà fragilisées par le tabac et l’action du temps. Les risques sont plus ou moins amplifiés selon le type de pilule mais il arrive un moment où il faut choisir entre la pilule et la cigarette.

Complications cardiovasculaires

Les fumeuses qui prennent la pilule s’exposent beaucoup plus aux complications cardiovasculaires telles que les infarctus du myocarde et les thromboses (caillot qui bouche les veines). En effet, la nicotine, combinée aux hormones contenues dans les pilules, favorise la formation de caillots, abîme et rétrécit les parois des vaisseaux. On peut même affirmer que l’un des premiers coups de frein au développement de la contraception orale est dû aux publications du milieu des années 70 qui mettaient en évidence une relation entre contraception orale et pathologie cardiovasculaire.

Des risques de fausse couche

La solution de facilité serait alors d’arrêter la pilule et de continuer à fumer tout en assumant les risques d’une grossesse désirée ou non. C’est encore une mauvaise décision puisque le fait de continuer de fumer a des impacts avant, pendant et après la grossesse. Le tabac entraîne une baisse de la fertilité chez la fumeuse et possiblement chez l’enfant à naître. Le risque de grossesse extra-utérine est multiplié par 1,5 pour une femme fumant quotidiennement jusqu’à 10 cigarettes, par 3 pour 20 cigarettes quotidiennes et par 5 pour 30 cigarettes quotidiennes. Le tabagisme entraîne également des risques de fausse couche. Enfin, les naissances prématurées sont plus fréquentes chez les fumeuses et le poids à la naissance des bébés est insuffisant par rapport à la normale. Il faut aussi savoir que la nicotine se transmet de la mère à l’enfant lors de l’allaitement.

Ainsi, la grossesse peut être le moment où les fumeuses doivent mettre toutes les chances de leur côté en prenant la ferme résolution d’arrêter de fumer. S’il y a une prise de poids lors de l’arrêt de la cigarette, elle ne paraitra pas puisque elle sera simultanée avec la grossesse !

0
0
0
0
0
or copy the link