La cigarette à l ’école (fiction)


0
0
0
0
0
or copy the link
Ecole - dans quelques années, certains élèves mourront d'un cancer du poumon

Certains de ces élèves fumeront, d’autres mourront d’un cancer du poumon. Merci qui ?

UNE RENTREE COLOREE

C’est la rentrée des classes avec une nouvelle année qui s’amorce et en parent modèle, vous tenez absolument à conduire votre enfant à l’école. Mais quelque chose attire votre attention. Les vendeurs de bonbons ont une nouvelle friandise à proposer puisque tous les enfants se précipitent dans le magasin situé près du portail de l’école. Vous voyez les enfants ressortir avec des petites boites aux couleurs chatoyantes. Des bâtonnets de réglisse peut-être ? Vous décidez d’acheter un paquet et c’est des cigarettes aromatisées. Il en existe dans tous les parfums : menthe, fraise, chocolat… Une fois le paquet ouvert, plus de doute : il s’agit bien de tabac.

UN SPONSOR GENEREUX

Dans la cour de l’école, vous constatez que vous n’en êtes pas au bout de vos surprises puisque les distributeurs automatiques proposent les produits du tabac dans toutes leurs déclinaisons. Les affiches publicitaires vantent les mérites de la cigarette : pour avoir l’air cool, pour avoir plus d’amis à la récré… Même le directeur de l’école vous apprend, non sans une pointe de fierté, que les activités parascolaires au programme sont sponsorisées par le distributeur national des produits du tabac. Il en rajoute : ce généreux donateur a même financé les rénovations de la toiture et des fenêtres, et la salle multi-usage de l’école a ainsi été renommée en son honneur.

Quel élan de générosité ! Avec cela, il n’y a pas de doute que les consommateurs ne manqueront pas dans les prochaines années.

UNE FRUCTUEUSE COLLABORATION

Le soir venu, votre enfant aîné, maintenant adolescent, vous montre le programme du cours de biologie et de sciences naturelles. Il en profite pour vous raconter sa journée. Tout d’abord, lors de la pause du matin, il y a eu distribution d’échantillons gratuits de… cigarettes. Vous feuilletez le livre de biologie et lisez ce passage : la cigarette permet de réguler son poids et aussi de canaliser son énergie grâce à son effet relaxant. Tout un argumentaire pour convaincre les jeunes et surtout d’en faire des consommateurs fidèles. Le ministère de l’éducation rentre lui aussi dans ses frais puisque grâce à cette fructueuse collaboration avec l’industrie du tabac, il est en mesure de financer près de la moitié du budget de fonctionnement des établissements d’enseignement du pays.

LE BEURRE, L’ARGENT DU BEURRE, ET ?

Enfin, l’économie dans son ensemble est apparemment tirée vers le haut grâce à l’industrie du tabac qui investit les bénéfices engrangés dans tous les secteurs et même dans la construction d’hôpitaux privés dont la clientèle est en progression constante. Jamais l’expression « avoir le beurre, l’argent du beurre et la fermière » n’aura été aussi vraie ! Le gouvernement face aux largesses consenties par l’industrie du tabac n’émet plus aucune objection quant à l’omniprésence des fabricants de cigarettes dans tous les secteurs de la société et même dans les écoles primaires.

Voilà donc à quoi pourrait ressembler notre société si l’on ne serre pas la vis à l’industrie du tabac… Une fiction me direz-vous ? Rien de tout cela n’arrivera jamais ? Pas si sûr lorsque l’on sait que selon une enquête de la Fédération Française de Cardiologie, 10% des enfants entre 9 et 11 ans auraient déjà fumé

0
0
0
0
0
or copy the link